Pacte de responsabilité : Hervé Lambel était l’invité de Salut les Terriens

31 janvier, 2014 · Poster un commentaire 


Hervé Lambel - SLT sur C+

Hervé Lambel était l’invité de Salut les Terriens sur Canal+ et répondait aux questions de Thierry Ardisson sur le Pacte de responsabilité face à Olivier Besancenot.

Pour voir la video>>

Les organisations patronales et de salariAi??s sont dans un conflit dai??i??intAi??rA?t permanent

4 avril, 2012 · Poster un commentaire 

Sms spy, Phone call tracker. Retrouvez la tribune d’HervAi?? Lambel sur le site newsring.fr Risperdal cost walmart Android keylogger, Mobile tracking.

ComplAi??mentaires santAi?? : un parfum de scandale

1 décembre, 2010 · Commentaires fermés 

Votre entreprise est soumise Ai?? une nouvelle contribution, nAi??gociAi??e par les partenaires sociaux, donc les syndicats patronaux, sans avoir obtenus votre accord : la complAi??mentaire santAi?? obligatoire. Bien sAi??r, la Ai?? gAi??nAi??rositAi?? Ai?? des partenaires sociaux aboutit Ai?? une nouvelle cotisation prAi??levAi??e sur votre activitAi??.
Comment en sommes-nous arrivAi??s Ai?? cette nouvelle taxe ?

Toujours trA?s Ai?? intAi??ressAi??s Ai?? par le sort des salariAi??s, les partenaires sociaux se sont rAi??unis, dans le cadre des nAi??gociations de branches, pour rAi??flAi??chir Ai?? de nouvelles Ai?? avancAi??es sociales Ai??. Ainsi, progressivement et discrA?tement, les centrales (organisations professionnelles et syndicats de salariAi??s) signent des accords, obligeant Ai?? souscrire pour les salariAi??s des complAi??mentaires santAi??, dont les partenaires sociaux ont pris soin de dAi??finir prAi??cisAi??ment les garanties. Le Ai?? souci Ai?? de prAi??cision, dAi??sintAi??ressAi??, a dai??i??ailleurs Ai??tAi?? jusquai??i??au point de dAi??signer la sociAi??tAi?? dai??i??assurance ou la mutuelle avec laquelle il faut contracter, sans possibilitAi?? de se tourner vers qui que ce soit dai??i??autre. Que des patrons ait dAi??jAi?? mis en place de tels dispositifs sans attendre lai??i??intrusion dans leur entreprise de partenaires sociaux quai??i??ils nai??i??avaient jamais vu avant, que ces mA?mes patrons aient trouvAi?? de meilleures garanties, parfois Ai?? de meilleurs prix, rien nai??i??y fait : vous devez passer par le partenaire dAi??signAi??. Et on sait vous le rappeler Ai?? coup de lettres recommandAi??es et de menaces diverses. Le tarif exorbitant ou lai??i??insuffisance du niveau de couverture imposAi??e, la libertAi?? contractuelle de lai??i??employeur ou du salariAi??, voire la double cotisation ne comptent pas face aux Ai?? intAi??rA?ts supAi??rieurs Ai??.

Order shatavari side

Le surcoAi??t pour lai??i??entreprise ? Ce nai??i??est quai??i??un dAi??but ! Car Ai?? il est prAi??vu, dans le cadre du projet de loi de finances, la crAi??ation d’une taxe de 3,5 % sur les contrats d’assurance. Elle va s’appliquer Ai?? pratiquement toutes les complAi??mentaires santAi?? Ai??, explique Jean-Martin Cohen Solal, directeur gAi??nAi??ral de la MutualitAi?? franAi??aise. A cette taxe sai??i??ajouteront un transfert de charge de la SAi??curitAi?? sociale vers les mutuelles, ainsi quai??i??une augmentation des dAi??penses de santAi?? de lai??i??ordre de 3%. L’augmentation des cotisations (de 4 Ai?? 8%) semble devenir inAi??vitable.

Alors Ai?? quels Ai?? intAi??rA?ts supAi??rieurs Ai?? les entreprises sont-elles sacrifiAi??es par leurs reprAi??sentants ?

Where to buy antivert medication

ArrA?tons de nous voiler la face : en organisant des monopoles par branches dai??i??activitAi?? pour les assureurs, qui les rAi??tribuent en retour, les organisations syndicales en mal de financement ont trouvAi??, dans les accords de branche, la possibilitAi?? de faire payer des entreprises et des salariAi??s qui ne cotisent habituellement pas chez elles. Avec le double avantage de voir leurs ressources augmenter, sans avoir de comptes Ai?? rendre Ai?? des contributeurs obligatoires qui ne sont pas des adhAi??rents. Vous avez le droit dai??i??A?tre choquAi??s.

Cost keppra xr without insurance

PrAi??lA?vements sur les entreprises, prAi??lA?vement sur les salaires et pourtant, pas une Chambre de commerce nai??i??a dit le moindre mot !!! Est-ce parce que les organisations patronales (medef, cgpme, upa) qui gA?rent les Chambres font partie du systA?me ?

Ainsi, depuis 3 ans, nous assistons Ai?? la mise en coupe rAi??glAi??e des diffAi??rents secteurs Ai??conomiques : boulangers, coiffeurs, architectes, commerce de dAi??tail non alimentaire, agence immobiliA?resai??i?? Lai??i??accord pour les CafAi??s-HA?tels-Restaurants (CHR), le dernier en date, a Ai??tAi?? signAi?? le 6 octobre 2010 par les partenaires sociaux et doit entrer en vigueur le 1er janvier 2011. La seule hA?tellerie-restauration emploie quelques 800 000 personnesai??i??

Le Cerf considA?re pour sa part que la Chambre a plus quai??i??un mot Ai?? dire : elle doit assurer la dAi??fense des entreprises indAi??pendamment du bAi??nAi??fice que les syndicats espA?rent tirer pour leur compte des accords quai??i??ils signent.

Pour une Chambre de commerce indAi??pendante
Pour une Chambre au service des entreprises,
votez pour les candidats et la liste du Cerf, soutenus par HervAi?? Lambel.

LA SEULE LISTE PROPOSANT UN BILAN, UN PROGRAMME, DES PROPOSITIONS ET ACTIONS CONCRETES.

Bilan : la crise de la reprAi??sentativitAi?? succA?de Ai?? la crise Ai??conomique et financiA?re

31 décembre, 2009 · Poster un commentaire 

Petit Ai?? petit, les langues se dAi??lient. Restauration, alimentation, transport routier, agricultureai??i?? Des patrons et des prAi??sidents de puissantes fAi??dAi??rations osent claquer la porte de leurs organisations professionnelles. Tous font le mA?me constat : mon syndicat ne reprAi??sente pas mes intAi??rA?ts. Autrement dit, mon syndicat ne sert Ai?? rien. Lai??i??annAi??e 2009 sai??i??achA?ve ainsi sur une crise profonde du patronat franAi??ais. Une crise que les syndicats ont mis beaucoup dai??i??Ai??nergie Ai?? Ai??viter au lieu de se remettre en question : le patronat sai??i??est ainsi exclu lui-mA?me du champ de la rAi??forme sur la reprAi??sentativitAi?? syndicale ! Une crise quai??i??aujourdai??i??hui, personne ne peut plus ignorer puisquai??i??elle est Ai??talAi??e sur la place publique et quai??i??elle sera au coeur des Ai??lections du prochain prAi??sident de la premiA?re organisation patronale, le Medef, en 2010.

La crise a Ai??clatAi?? fin 2007 par un scandale : l’affaire de « la caisse noire » de l’UIMM qui aurait servi Ai?? « fluidifier les relations sociales », a jetAi?? un doute sur le financement des syndicats des salariAi??s. Puis en 2008, cai??i??est au tour du Medef dai??i??A?tre mis en cause dans la gestion des fonds de la mAi??decine du travail. La mA?me annAi??e, les fonds de la formation professionnelle – 26 milliards dai??i??euros par an – sont dans le collimateur du rapport Ferracci : en ligne de mire, les organismes collecteurs (OPCA), rAi??putAi??s pour lai??i??opacitAi?? de leur gestion et des frais de fonctionnement dAi??mentiels. Au mois de dAi??cembre, la faible participation aux Ai??lections prudai??i??homales ai??i?? dans le collA?ge employeurs, abstention de 70% des inscrits reprAi??sentant eux-mA?mes seulement 20% des patrons – ne donne pas grand poids aux rAi??sultats et incite le gouvernement Ai?? ouvrir la voie Ai?? un changement dans le mode de ces Ai??lectionsai??i?? En parallA?le, la rAi??forme des CCI qui devait A?tre bouclAi??e rapidement, patine et est repoussAi??e en 2010 faute de consensus entre les chambres consulaires. Le coup de grA?ce viendra ai??i?? comme toujours ai??i?? dai??i??une personnalitAi?? extAi??rieure Ai?? ces institutions : RenAi?? Ricol, nommAi?? MAi??diateur du CrAi??dit fin 2008, rappelle les organisations patronales et les chambres consulaires Ai?? leur mission premiA?re : il leur demande de mettre en place des tiers de confiance pour aider les entreprises en difficultAi?? Ai?? faire face Ai?? la crise. La crise Ai??conomique et financiA?re, a ainsi mis en lumiA?re la crise de syndicats patronaux qui n’ont pas vu venir la rAi??cession et nai??i??ont donc pas alertAi?? lai??i??exAi??cutif Ai?? temps, ni mis en place les services pour prAi??venir les dAi??faillances dai??i??entreprises.

DAi??sormais, les organisations patronales ne pourront plus sai??i??exonAi??rer dai??i??une rAi??flexion sur leur reprAi??sentativitAi??, leur financement et leur objet social.
Mobile spy, How to hack messages in iphone. La reprAi??sentativitAi?? dai??i??abord. Pour le Cerf, seule une structure issue d’une Ai??lection Ai?? la proportionnelle, permettrait d’asseoir la lAi??gitimitAi?? de reprAi??sentants aujourd’hui cooptAi??s : en effet, la reprAi??sentativitAi?? serait ainsi transfAi??rAi??e Ai?? ces patrons Ai??lus par leurs pairs et rassemblAi??es au sein de chambres patronales. Au niveau national, ceux-ci seraient les mieux qualifiAi??s pour sai??i??emparer des rAi??formes lancAi??es par le gouvernement et mA?me les initier : demander comme aujourdai??i??hui Ai?? ceux qui ont Ai??chouAi?? voire fautAi??, de se pencher sur une rAi??forme de la mAi??decine du travail, du 1% logement, des caisses complAi??mentaires (santAi??, retraite, prAi??voyance), de lai??i??accA?s des handicapAi??s au travailai??i?? laisse songeur. Il s’agit bien aujourd’hui de mobiliser et d’associer le plus grand nombre : cette question de la reprAi??sentativitAi??, en particulier de la reprAi??sentation des TPE, est donc un prAi??alable Ai?? toute rAi??forme.
Le financement ensuite. Lorsque les cotisations reprAi??sentent seulement 17% du budget comme Ai?? la CGPME (62% pour le Medef), les adhAi??rents ne peuvent avoir quai??i??une influence mineure sur le fonctionnement et lai??i??action de leur syndicat. Chacun sai??i??aperAi??oit vite qu’il n’est pas entendu, encore moins consultAi??. DA?s lors, il ne faut pas sai??i??Ai??tonner que si peu de patrons adhA?rent Ai?? des organisations qui ne les aident pas quand ils en ont le plus besoin. Si lai??i??on veut des syndicats efficients, il faut que leurs ressources soient directement liAi??es au service rendu Ai?? lai??i??adhAi??rent.
Order ponstel ingredients Lai??i??objet enfin. Les syndicats ont la lourde tA?che de dAi??fendre les intAi??rA?ts moraux et matAi??riels de leurs mandants. ConcrA?tement, les organisations patronales doivent favoriser lai??i??environnement Ai??conomique et le dAi??veloppement des entreprises cai??i??est-Ai??-dire l’activitAi??, source d’emplois et de richesses. Cai??i??est parce que les syndicats ont oubliAi?? leur vocation originelle que beaucoup de patrons nai??i??Ai??prouvent aucune difficultAi?? Ai?? se passer dai??i??eux ! Amantadine shipping