HervAi?? Lambel sur RMC – DAi??faillances d’entreprises et destruction d’emplois

4 octobre, 2012 · 1 commentaire 

HervAi?? Lambel, porte-parole du Cerf et candidat Ai?? la prAi??sidence du Medef, s’alarme du niveau des dAi??faillances d’entreprises en 2012 et du niveau qui sera atteint en 2013, suite Ai?? la dAi??gradation de l’environnement des entreprises. Dans ce contexte, le chA?mage ne peut que continuer de progresser.

Entreprises : redressements judiciaires ou liquidations en hausse cet Ai??tAi??

Cet Ai??tAi??, les dAi??faillances dai??i??entreprises ont grimpAi?? de 8%. Les FranAi??ais ne consomment plus, et les secteurs les plus touchAi??s sont les services tels que la restauration, ou encore les transports. Plus de 60 000 entreprises devraient mettre la clAi?? sous la porte dai??i??ici la fin de lai??i??annAi??e, et 48 000 emplois ont dAi??jAi?? Ai??tAi?? supprimAi??s.

Le gouvernement le rAi??pA?te en boucle, mais les entreprises en sont les premiA?res conscientesAi??: la crise est loin dai??i??A?tre terminAi??e. La preuve, cette information RMCAi??: cet Ai??tAi??, les dAi??faillances dai??i??entreprises ont augmentAi?? de 8% par rapport Ai?? lai??i??an dernier. ConcrA?tement, cela veut dire que prA?s de 12 000 entreprises ont Ai??tAi?? placAi??es en redressement judiciaire ou en liquidation, et quai??i??au moins 48 000 emplois ont Ai??tAi?? supprimAi??s. Pire, la situation ne devrait pas sai??i??amAi??liorer dans lai??i??immAi??diat, et les sociAi??tAi??s dai??i??Ai??tudes Ai??conomiques estiment quai??i??entre 60Ai??000 et 63Ai??000 entreprises auront mis la clAi?? sous la porte dai??i??ici la fin de lai??i??annAi??e.

Ai?? Des mAi??tiers qui souffrent de lai??i??absence de consommation des mAi??nages Ai??

Pour Thierry Million, responsable des Ai??tudes sur les dAi??faillances dai??i??Altares, une sociAi??tAi?? d’information sur les entreprises, Ai??Ai??il y a des mAi??tiers qui souffrent Ai??videmment plus que dai??i??autres. En tA?te, on trouve les transports, les activitAi??s immobiliA?res, tous les mAi??tiers de coiffeurs, instituts de beautAi??, etc., mais aussi restauration et hAi??bergement Ai??. La raison de ces difficultAi??s est Ai??vidente selon lui, la demande nai??i??est pas suffisanteAi??:Ai??Ai??Ai??Ce sont des mAi??tiers qui souffrent Ai??videmment de lai??i??absence de consommation des mAi??nages, de faAi??on trA?s claire Ai??, estime-t-il.

Ai?? Une hAi??catombe Ai??

HervAi?? Lambel, porte-parole de lai??i??association de TPE et PME CERF (CrAi??ateurs dai??i??emplois et de richesse de France), en tire les conclusions toutes logiques sur lai??i??emploi. Ai??Ai??Le commerce, la restauration sont des secteurs qui consomment Ai??normAi??ment de main-dai??i??Ai??uvre. Sur des secteurs qui utilisent moins de main-dai??i??Ai??uvre, mais qui sont significatifs dai??i??une difficultAi??, il y a le secteur des transports. LAi??, on a effectivement une hAi??catombe Ai??.
En clair, Ai??Ai??les FranAi??ais consomment moins, ils vont moins au restaurant, ils vont moins dans les commerces. Tout ce qui est dans un premier temps superflu, on va y regarder Ai?? deux fois, et de plus en plus Ai??.

Ai?? Le chA?mage ne peut que continuer Ai?? progresser Ai??

Et les prAi??visions pour 2013 sont pessimistes : la sociAi??tAi?? Heuler Hermes, une sociAi??tAi?? d’assurance-crAi??dit qui publie des Ai??tudes sur les entreprises, redoute 64 000 Ai?? 65 000 dAi??faillances l’an prochain.
Ai??Ai??La France a cette spAi??cificitAi?? de dAi??truire plus dai??i??entreprises que les autres, ajoute HervAi?? Lambel.Ai??Pour stabiliser le nombre de dAi??faillances dai??i??entreprises, il faut arriver Ai?? un taux de croissance dai??i??environ 2%, on en est loin.
Bien Ai??videmment, chaque fois quai??i??on dAi??truit une entreprise, on dAi??truit les emplois qui vont avec. Donc dans la situation actuelle, le chA?mage ne peut que continuer Ai?? progresser Ai??, regrette-t-il.

La rAi??daction avec StAi??phanie ColliAi?? |Ai??RMC.frAi??|Ai??04/10/2012 Lire l’article et Ai??couter l’interview sur RMC…
ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??
HervAi?? Lambel et le Cerf Order geriforte tablet tiraient dAi??jAi?? le signal d’alarme le 13 juillet et annonAi??aient la menace qui pesait sur plus de 310 000 emplois en 2012. Pour aller plus loin…
ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??ai??i??

Ginette-35 without prescription How much does flomax cost in canada

Les dirigeants des grandes entreprises europAi??ennes donnent raison au Cerf

18 novembre, 2008 · Poster un commentaire 

Sept mois aprA?s le Cerf, 47 dirigeants des plus grandes entreprises europAi??ennes appellent Ai?? une relance de lai??i??Ai??conomie. Le forum European Round Table of Industrialists (ERT) qui rassemble des dirigeants dai??i??entreprises telles que Nokia, Siemens, British Airways, Total, Saint-Gobain, NestlAi?? ou Telecom Italia, Ai??voquent dans un communiquAi??, une dAi??tAi??rioration sans prAi??cAi??dent de lai??i??activitAi?? ces derniers mois et le besoin urgent dai??i??une politique coordonnAi??e de relance. Le Cerf qui reprAi??sente et dAi??fend les trA?s petites entreprises, nai??i??avait pas attendu cet appel de dirigeants dai??i??entreprises cotAi??es en bourse pour donner lai??i??alerte, avec les chiffres de la progression des dAi??faillances dai??i??entreprises Ai?? lai??i??appui. Car lai??i??impact de la crise financiA?re sur lai??i??Ai??conomie rAi??elle Ai??tait une rAi??alitAi?? depuis plusieurs mois dans les TPE-PME. En mai dernier, le Cerf avait dai??i??ailleurs fait une sAi??rie de propositions dai??i??urgence (1), tout en soulignant les risques de diffusion de la crise des petites entreprises aux autres acteurs Ai??conomiques.

Aujourdai??i??hui, cai??i??est chose faite : lai??i??ERT se plaint notamment dai??i??un manque dai??i??accA?s au financement. Le Cerf Ai??voquait le resserrement du crAi??dit et la question de la trAi??sorerie dA?s le mois dai??i??avril (2) ! Ces grands dirigeants rAi??clament Ai??galement une augmentation des investissements dai??i??infrastructure et sai??i??opposent Ai?? toute tentation protectionniste. Le Cerf plaide depuis sa crAi??ation pour une politique de grands travaux : fin juillet, les CrAi??ateurs demandaient Ai?? nouveau au PrAi??sident de la RAi??publique et prAi??sident de lai??i??Union, dai??i??initier la construction de nouvelles infrastructures de transports, entre autres, qui permettraient Ai?? la fois de relancer lai??i??activitAi?? et de dAi??velopper Ai?? terme le commerce et les Ai??changes entre les pays de lai??i??Union (3).

Enfin, lai??i??ERT demande aux dAi??cideurs europAi??ens de prendre des mesures pour stimuler la demande. Le Cerf qui dAi??fend le pouvoir dai??i??achat depuis sa crAi??ation, est Ai?? lai??i??origine de la rAi??forme sur les heures supplAi??mentaires mise en place par le gouvernement le 1er octobre 2007 : grA?ce Ai?? lai??i??exonAi??ration dai??i??impA?t et de charges salariales au-delAi?? de la 35e heure travaillAi??e, six millions de salariAi??s ont gagnAi?? en neuf mois, 1,54 milliard dai??i??euros supplAi??mentaires qui sont venus soutenir la consommation (4). Cette stimulation de la demande permet aujourdai??i??hui Ai?? la France dai??i??Ai??chapper ai??i?? de justesse – Ai?? la rAi??cession au troisiA?me trimestre alors que les grands pays europAi??ens sont dAi??jAi?? dans le rouge.

Bref, une semaine aprA?s la Banque de France, lai??i??appel signAi?? par les dirigeants des plus grandes entreprises europAi??ennes donne Ai?? son tour raison au Cerf sur le diagnostic comme sur les propositions. Cet appel montre surtout que les chefs dai??i??Etat et de gouvernement europAi??ens qui sai??i??inquiA?tent aujourdai??i??hui des mauvais rAi??sultats de leurs champions nationaux, auraient pu Ai??viter la rAi??cession sans prAi??cAi??dent qui sai??i??annonce en 2009, si les patrons des petites entreprises qui font vivre en France, vingt millions de personnes, avaient Ai??tAi?? Ai??coutAi??s. Mais on peut aussi persister Ai?? nai??i??Ai??couter que les grandes entreprises, Ai?? avoir sept mois de retard et laisser le pire arriverai??i?? car pendant ce temps, lai??i??hAi??morragie des dAi??faillances dai??i??entreprises et la destruction dai??i??emplois continuent.

(1) CommuniquAi?? du 30 mai 2008 ai??i?? DAi??faillances dai??i??entreprises : le pire est Ai?? venir
http://www.lescreateurs.org/080529-defaillances-dentreprises.pdf
(2) CommuniquAi?? du 23 avril 2008 ai??i?? Crise des subprimes : danger TPE
http://www.lescreateurs.org/080422-crise-financiere-et-defaillances.pdf
(3) CommuniquAi?? du 28 juillet 2008 ai??i?? Lai??i??Europe a besoin dai??i??une politique de grands Travaux
http://www.lescreateurs.org/080728-grands-travaux.pdf
(4) CommuniquAi?? du 28 aoAi??t 2008 ai??i?? Le Cerf poursuit son combat en faveur du pouvoir dai??i??achat
Cheap fincar http://www.lescreateurs.org/080828-relance-pouvoir-dachat.pdf Buy cheap lisinopril online Homework

DEFAILLANCES D’ENTREPRISE : LA FRANCE, LEADER MONDIALa��

5 juillet, 2005 · Poster un commentaire 

Parmi les pays qui reprA�sentent 90% du PIB mondial, la France, au septiA?me rang en nombre d’entreprises, est premiA?re en nombre de dA�faillances : 48 664 en 2004. Soit :

a�?A�20% de dA�faillances de plus que le second (l’Allemagne, comptant pourtant 20% d’entreprises en plus).
a�?A�25% de plus que le premier mondial en nombre d’entreprises (les USA, comptant plus du double d’entreprises),
a�?A�73% de plus que le premier europA�en en nombre d’entreprise (l’Italie, comptant deux fois plus d’entreprises),
a�?A�55% de plus que le second europA�en en nombre d’entreprise (le Royaume Uni, comptant 1,5 fois plus d’entreprises).

Cette situation s’explique par la demande lA�gitime d’adaptabilitA� des TPE, de la part de leurs clients (consommateurs ou donneurs d’ordres) et par la demande tout aussi lA�gitime de sA�curitA� de l’emploi des salariA�s, concentrant ainsi depuis plusieurs annA�es toute la prA�caritA� sur les petites entreprises et leur patron, au dA�triment du fondement de notre A�conomie et de son systA?me de solidaritA�.

Ceci est d’autant plus grave, que les dA�faillances continuent de progresser dans les secteurs traditionnellement crA�ateurs d’emplois (commerce, BTP, HA?tellerie, restauration, servicesa��) et reculent dans les secteurs les moins utilisateurs de mains-d’A�uvre (immobilier et industrie), remettant fortement en question les chances de voir des effets rapides de la politique gouvernementale en matiA?re d’emploi. La France risque mA?me de voir se confirmer son autre place de leader europA�en du plus fort taux de chA?mage.

Taux des dA�faillances en 2004 (dA�faillances/nombre total d’entreprises) a�� Extrait a��

A� Part du PIB mondial Rang Taux de dA�faillance Rang Nbre de DA�faillances Rang Nombre d’Entreprises Rang
USA 38,0% 1 0,6% 13 34 317 3 5 677 740 1
Japon 14,8% 2 0,5% 14 A� 5 2 791 841 5
Allemagne 8,3% 3 1,3% 6 39 213 2 2 926 570 4
Royaume-Uni 6,2% 4 0,5% 14 21 756 4 4 021 390 3
France 6,1% 5 1,9% 3 48 664 1 2 498 100 7
Italie 5,1% 6 0,2% 18 11 083 6 5 120 000 2

Sources nationales et prA�vision Euler HermA?s