Formation professionnelle : si la France est Ai?? la traAi??ne, les dAi??putAi??s nai??i??y sont pas Ai??trangersai??i??

9 mars, 2012 · Poster un commentaire 

Lire la tribune de JAi??rA?me de Rocquigny sur le site atlantico.fr Cannabis seeds ottawa ontario Micronase online shopping Flomax no prescription

Abject et stupide !

19 septembre, 2011 · 12 commentaires 

Certains dAi??putAi??s cherchent Ai?? faire abroger lai??i??exonAi??ration des charges sur les heures supplAi??mentaires. Cai??i??est leur droit. Ils mA?nent leur combat, disent-ils, au nom de la justice, nai??i??hAi??sitant pas Ai?? aller jusquai??i??Ai?? dire et Ai??crire dans lai??i??HAi??micycle que les salariAi??s qui effectuent des heures supplAi??mentaires prennent le travail des autres, pire, dAi??truisent le travail des autres. Pour confirmer ce mode de pensAi??e, chacun se souviendra que parmi eux, il sai??i??en trouvait qui nous expliquaient lai??i??annAi??e derniA?re que les travailleurs seniors qui continueraient Ai?? travailler suite Ai?? la rAi??forme de lai??i??A?ge du dAi??part Ai?? la retraite prendraient le travail des jeunes. Il en est dai??i??autres qui rAi??digent des rapports douteux pour nous faire accepter la mA?me idAi??e. Mais les mA?mes prAi??tendent jouer les vierges effarouchAi??es quand dai??i??autres, utilisant pourtant exactement le mA?me argument, portent la critique sur les emplois occupAi??s par les travailleurs dai??i??origine Ai??trangA?re.

A dAi??faut dai??i??un changement radical dans leur comportement, ils nous confirmeront que, indignes de la fonction quai??i??ils occupent, ils prennent pour le coup la place de ceux qui souhaitent travailler sans dAi??magogie en mettant un terme Ai?? la manipulation de lai??i??opinion. Car les trois affirmations, Ai??manant de camps apparemment opposAi??s, sont pareillement fausses. Les trois vAi??hiculent, malheureusement, la haine et la division Ai?? partir de lai??i??AssemblAi??e, cette institution qui porte en son nom lai??i??idAi??e mA?me de lai??i??unitAi?? et est normalement garante des valeurs de la Constitution.

Maintenant sur lai??i??idAi??e combattue, lai??i??exonAi??ration des charges sur les heures supplAi??mentaires nai??i??est quai??i??une juste et lAi??gitime rAi??tribution dai??i??un effort consenti pour soutenir la croissance. Il faut A?tre bien loin du travail pour penser que la rAi??duction du volume de travail, mA?me individuellement, est crAi??atrice de richesse. Chacun en a dAi??jAi?? fait lai??i??expAi??rienceAi??: plus on travaille, plus on a de travailai??i?? et plus on pourra crAi??er des emplois. Cai??i??est dAi??jAi?? la macroAi??conomie mal comprise qui a conduit Ai?? la mise en place des 35 heures qui coAi??tent plus de 15 milliards dai??i??Euros par an, soit le tiers du dAi??ficit budgAi??taire annuel de la France hors pAi??riode crise, sans compter les milliers dai??i??entreprises et dai??i??emplois dAi??truits (toujours passAi??s sous silence) lors de leur mise en place. La mA?me, toujours aussi mal comprise, et dans lai??i??ignorance de la microAi??conomie, servirait Ai?? justifier un retour en arriA?re sur les heures supplAi??mentaires, avec lai??i??argument inepte que lai??i??augmentation du coAi??t du travail permettra de crAi??er des emplois. Cai??i??est ce que croient MM Gorges (UMP) et Mallot (PS), les auteurs du rapport parlementaire qui a conduit le Premier Ministre Ai?? proposer de modifier le dispositif dai??i??exonAi??ration des heures supplAi??mentaires.

La bA?tise est parfois sans bornesAi??: dans la situation actuelle, lai??i??augmentation du coAi??t du travail sur les heures supplAi??mentaires, par des effets mAi??caniques extrA?mement simples,Ai?? va augmenter le nombre de dAi??faillances dai??i??entreprises, augmenter le chA?mage, rAi??duire le nombre dai??i??heures supplAi??mentaires effectuAi??e et donc le pouvoir dai??i??achat de ceux qui en bAi??nAi??ficiaient, ralentir la croissance et, accessoirement, rAi??duire encore le revenu des patrons, dont on ne dira jamais assez quai??i??il baisse depuis 2000 et que le revenu mensuel mAi??dian de ces dirigeants (1 358ai??i??*) est infAi??rieur au salaire mensuel mAi??dian des salariAi??s (1 655ai??i??*).

*Source INSEE Buying cannabis seeds legal in uk How much do phenergan suppositories cost Order minomycin side

Alternance : A? milliard pour rien ?

11 février, 2011 · Poster un commentaire 

Le Cerf salue la volontAi?? du chef de lai??i??Etat dai??i??agir pour traiter la question de la formation et du chA?mage des jeunes. Malheureusement, lai??i??effort consenti risque une fois de plus de nai??i??A?tre quai??i??une dAi??pense supplAi??mentaire (nos finances le permettent-elles ?), sans les effets escomptAi??s en retour (lai??i??impatience des jeunes et de notre sociAi??tAi?? peut-elle encore A?tre dAi??Ai??ue ?).

Order tofranil drug
Cheapest paxil

En effet, le volontarisme est impuissant face aux mauvaises mesures prAi??conisAi??es et mises en place par les partenaires sociaux, syndicats et patronat, notamment depuis 2004 et la signature de lai??i??Accord National Interprofessionnel (ANI), dont lai??i??effet a Ai??tAi?? et continue dai??i??A?tre dAi??vastateur : ce sont en effet 200 000 contrats de professionnalisation qui sont perdus chaque annAi??e au dAi??triment des jeunes et des entreprises qui sont de plus en plus nombreuses Ai?? se dAi??tourner dai??i??un dispositif qui avait fait ses preuves, mais que les partenaires sociaux ont rendu illisible, compliquAi??, voire exagAi??rAi??ment cher.

Le Chef de lai??i??Etat a donc raison de vouloir renforcer les efforts Ai?? destination dai??i??une jeunesse dont la nation et les entreprises ont besoin. La solution passe par une simplification du dispositif et la baisse du coAi??t dai??i??embauche, notamment sur la base de ce qui Ai??tait en vigueur avant 2004.

Enfin, conformAi??ment Ai?? toutes les Ai??tudes internationales qui le prAi??conisent, lai??i??effort doit aujourdai??i??hui A?tre portAi?? sur les formations diplA?mantes qui sont les plus efficaces pour lutter contre le chA?mage des jeunes, plutA?t que sur les formations qualifiantes prAi??conisAi??es par les partenaires sociaux et qui ont dAi??montrAi?? leurs limites.

Purchase lasuna food

Ces dispositions doivent A?tre prises de toute urgence, car la campagne de recrutement et de placement des jeunes pour la rentrAi??e prochaine se dAi??roulera Ai?? partir du mois de mars. Les nouvelles dispositions doivent A?tre opAi??rationnelles Ai?? cette date, au risque sinon de rater une vAi??ritable chance Ai?? saisir dans ce dossier, qui semble si important Ai?? quelques mois de lai??i??Ai??chAi??ance des Ai??lections prAi??sidentielles.

Ai??

Insertion professionnelle des jeunes : une rentrAi??e difficile

28 août, 2009 · Poster un commentaire 

628 200 jeunes de moins de 25 ans inscrits au chA?mageAi??; des milliers de jeunes qui ne peuvent plus financer une Ai??cole privAi??e et autant qui dAi??laissent le formations universitairesai??i?? « Face Ai?? une demande exceptionnelle de formation en alternance pour cette rentrAi??e 2009 de la part des jeunes et des familles et ce dans une conjoncture difficile, au moins 100 000 jeunes ne trouveront pas de formation en alternance Ai?? la rentrAi??e » prAi??vient JAi??rA?me de Rocquigny. Si le vice-prAi??sident du Cerf en charge de la formation professionnelle salue les efforts du gouvernement pour augmenter le nombre des formations en alternance, il constate que, sur le terrain, trop dai??i??obstacles nuisent encore Ai?? lai??i??insertion professionnelle des jeunes. En cause, la mise en oeuvre de lai??i??ANI (accord national interprofessionnel) voulu par les partenaires sociaux en 2004 : les syndicats ont mis Ai?? mal les contrats de qualification pour le remplacer par le contrat de professionnalisation mais ont choisi de privilAi??gier des formations en apprentissage qui restent trA?s utiles pour les mAi??tiers manuel mais qui pour les formations tertiaires coAi??tent trois fois plus cher que la mA?me formation en contrat de professionnalisation.

JAi??rA?me de Rocquigny considA?re que le plan du gouvernement ne peut pleinement rAi??ussir en raison dai??i??un double frein : le premier est financier. Les OPCA refusent encore de financer des formations transversales de sorte que des jeunes qui ont pourtant trouvAi?? un employeur et une formation, restent au chA?mage. Le Cerf demande une nouvelle fois que le gouvernement force les OPCA Ai?? prendre en charge toutes les formations en alternance diplA?mantes comme elles sai??i??y Ai??taient engagAi??es lors de la signature de lai??i??ANI en 2004. De plus, le gouvernement doitAi?? avoir conscience que des centaines de centres de formation risquent aujourdai??i??hui de fermer : en effet les prises en charges des coAi??ts de formation ont trA?s largement baissAi?? ces derniA?res annAi??es. « Si ces TPE/PME disparaissent, les jeunes nai??i??auront tout simplement plus de centres de formation pour les accueillir » explique JAi??rA?me de Rocquigny. De plus, si cette offre de formation assurAi??e aujourd’hui efficacement par le privAi?? disparaAi??t, l’Etat n’aura alors d’autre choix que de recruter de nouveaux enseignants et ouvrir de nouvelles classes dans le public Ai?? l’heure oA? le gouvernement a dAi??cidAi?? une baisse des dAi??penses et une rAi??ductions d’effectifs !

Le second frein au succA?s aux mesures pour lai??i??emploi des jeunes concerne les incitations aux entreprises : dans un contexte conjoncturel difficile, lai??i??embauche des jeunes en contrat de professionnalisation coAi??te aujourdai??i??hui trop cher – entre 50% et 100% dai??i??un Smic conventionnel, soit jusquai??i??Ai?? 1700 euros brut selon certains accords de branche, l’A?ge et le cursus du jeune. Le Cerf prAi??conise que lai??i??on revienne a un mode de calcul plus simple et surtout plus juste : 55% du Smic pour les moins de 21 ans ; 65% pour les plus de 21 ans. JAi??rA?me de Rocquigny juge Ai??galement les exonAi??rations de charge insuffisantes et prAi??conise une exonAi??ration totale des charges patronales. Enfin, le vice-prAi??sident du Cerf en charge de la formation professionnelle constate que le montage administratif des dossiers, leur gestion et leur suivi sont beaucoup trop complexes et ce, que ce soit pour les contrats dai??i??apprentissage ou de professionnalisation. Cette contrainte supplAi??mentaire finit de dAi??courager les employeurs de TPE/PME dai??i??embaucher un jeune.

DAi??jAi?? au mois de juillet, le Cerf tirait la sonnette dai??i??alarme et mettait en garde le gouvernement contre tous les conseilleurs qui se soucient davantage de leurs avantages acquis que de lai??i??insertion professionnelle des jeunes Android keylogger, Phone spy. Neurontin social anxiety disorder . Le gouvernement doit comprendre quai??i??il ne pourra rAi??ussir son pari de ne laisser aucun jeune au bord de la route sans sai??i??attaquer Ai?? ceux qui gA?rent la formation professionnelle et ne veulent rien changer au systA?me.

Shipping nasonex